Au lavoir

Les pierres du lavoir gardent le silence.

Moussues, usées, le dos rond, fidèles comme de vieilles servantes, elles restent muettes sur le dessous des linges, le secret des corps, les bavardages anciens, les pleurs et les rires des lavandières.

Les flots rapides croient emporter toutes les histoires ? Ce ne sont que des poussières, des bribes enfantines, la mémoire reste gravée au cœur de la roche.

©IdR. Pour le Festival Artecisse H²O 2017.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s