Pierre, feuille, 6eau.

Bien avant la dynastie des Ming, déjà, je me jouais de cette trilogie… Pierre, feuille, ciseau…

Feuille, verte et souple, mes gouttes de pluie rebondissent à ta surface ; accompagnées du chant des grenouilles, elles dansent en diable jusqu’à te faire plier vers le sol. Là enfin, tu me guides souplement vers cette pierre dont j’épouserais la rondeur.

Pierre, je t’enrobe mieux que la feuille ne saurait le faire, je coule à ta surface et t’enveloppe de mes flots harmonieux. Tu as beau te rouler dans le lit de ma rivière, tu ne peux m’écraser. Et je serais le ciseau qui te fera sable et t’entrainera jusqu’aux profondeurs de ma mer.